Prévenir la douleur des enfants pendant les soins : un droit élémentaire du patient – Huderf 30 ans | Ukzkf 30 jaar

La gestion de la douleur est une clé précieuse à la compréhension et la considération du jeune patient. L’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola (HUDERF) et l’association ABELDI lancent un nouvel outil pour aider les enfants et leurs parents à mieux appréhender la douleur. La plateforme  www.jeutesoigne.be défend la distraction comme outil de soin pour prévenir la douleur et propose aux parents, aux patients et aux soignants des jeux et des informations pour améliorer la prise en charge de la douleur.

La douleur laisse des traces

La douleur liée à la maladie et aux soins  n’a rien d’éducatif. Elle peut notamment initier la phobie des soins et mettre à mal les intervenants. Car la douleur des enfants laisse une trace dans leur mémoire.

« Un soin de qualité en pédiatrie passe donc nécessairement par la prévention de la douleur », explique Josette Fontaine, infirmière référente pour la douleur à l’HUDERF. Pour la prévenir, il existe des solutions médicamenteuses, mais aussi non médicamenteuses dont  la distraction. « Si l’on sature d’autres systèmes sensoriels que ceux qui génèrent le message douloureux, et qui assurent la mémorisation de la douleur, l’enfant sera protégé. » Les parents ont donc la possibilité de protéger leur enfant en sollicitant autant que possible leurs sens. Tous les moyens sont bons : un jeu, une caresse, une histoire, quelque chose de bon à manger… « Des gestes simples des parents et du personnel soignants, qui permettent de contrebalancer un événement potentiellement douloureux par la création d’une sensation parallèle positive », ajoute Jérôme Laurent-Michel, infirmier spécialisé dans la prise en charge de la douleur et participant à la conception du site.

Garantir le droit de ne pas souffrir

Une plateforme explicative, telle que www.jeutesoigne.be, semble donc capitale dans le paysage pédiatrique. Elle souligne l’importance d’être à l’écoute des patients les plus jeunes et de leurs parents, pour éviter douleurs et angoisses et leur garantir un droit élémentaire : celui de ne pas souffrir. La plateforme permet également d’exposer le travail de tous les acteurs, spécialistes de la gestion de la douleur, et de présenter les actions fournies tant aux niveaux des différents services, que les initiatives prises par l’association ABELDI.

***

A propos d’ABELDI L’association a pour but de favoriser et de promouvoir, par tous les moyens, l’aide thérapeutique, clinique, psychologique et morale aux enfants ainsi qu’aux adolescents en situation algique.

L’association a pour objet de développer tous les moyens, directs ou indirects, visant à la lutte contre la douleur des nouveau-nés, des nourrissons, des enfants et des adolescents, que celle-ci soit aiguë ou chronique et quelle que soit son origine : pathologique, traumatique ou autre.