LHUB Horta : un laboratoire accrédité pour des soins de qualité – Huderf 30 ans | Ukzkf 30 jaar

Le site Horta du LHUB-ULB (Laboratoire Hospitalier Universitaire de Bruxelles – Universitair Laboratorium Brussel) est désormais accrédité à la norme ISO 15189 dans les secteurs de la coagulation et de l’immuno-hématologie. Qu’est-ce que cela signifie concrètement? Éléments de réponse dans cet article.

Sur le site Horta du LHUB-ULB, les équipes du laboratoire effectuent des analyses de sang, principalement pour les patients de l’HUDERF et du CHU Brugmann. Parmi ces patients: des enfants et adultes atteints de maladies sanguines graves comme l’hémophilie et la drépanocytose.

«Ces patients sont spécifiquement concernés par la toute récente démarche d’accréditation entreprise sur le site LHUB-ULB d’Horta», relève Donatienne Gueur, Coordinatrice Qualité adjointe pour les sites Horta et Schaerbeek du LHUB-ULB. «Cette accréditation à la norme ISO 15189 vise en effet des analyses réalisées en coagulation et en immunohématologie*.»

* Certificat d’Accréditation BELAC n°613-MED/Site HORTA LHUB-ULB

Qu’entend-on par « accréditation » ?

Une accréditation correspond à une attestation émise par une institution indépendante après audit par un organisme d’évaluation. Dans le cadre des laboratoires de biologie clinique, l’obtention de l’accréditation se formalise par la délivrance d’un certificat émis par l’organisme BELAC. «Cette accréditation porte sur des activités spécifiques, en l’occurrence sur un certain type d’analyses», précise Donatienne Gueur.

L’obtention de cette accréditation représente une double reconnaissance: celle des compétences techniques des équipes pour mener à bien des analyses spécifiques et celle de la cohérence de l’organisation du management Qualité du laboratoire.

Quels impacts ?

«Pour les équipes, l’impact est notamment organisationnel. S’engager dans un tel processus constituait une excellente opportunité d’améliorer l’organisation du laboratoire. Aujourd’hui, notre manière de fonctionner est perçue comme plus efficace qu’avant», souligne le Pr Hanane El Kenz, biologiste responsable du site Horta du LHUB-ULB.

L’aboutissement de la démarche d’accréditation est par ailleurs source de retombées majeures pour les hôpitaux associés au laboratoire. «Dans le cadre des analyses en coagulation, par exemple, l’accréditation répond aussi à une demande de l’INAMI», indique le Pr Anne Demulder, biologiste responsable du secteur hémato-coagulation sur le site Horta. «L’HUDERF est en effet le siège d’HémoWaB, centre de référence en hémophilie qui regroupe les patients de plusieurs hôpitaux de Wallonie et de Bruxelles. Pour être officiellement reconnu par l’INAMI, le centre HémoWaB doit travailler avec un laboratoire accrédité. Cet enjeu a constitué une impulsion pour demander l’accréditation

Des bénéfices pour le patient

Dans le cadre de la prise en charge de la drépanocytose, l’accréditation permet d’obtenir le remboursement d’un type d’analyses de biologie moléculaire pour les patients polytransfusés. «Il s’agit d’analyses de génotypage des groupes sanguins», précise le Pr El Kenz. «Ces analyses – très spécifiques et très coûteuses – constituent le seul moyen de garantir la compatibilité du sang avant transfusion pour ces patients

In fine, l’accréditation représente donc un gage de qualité supplémentaire pour la prise en charge globale des patients du CHU Brugmann et de l’HUDERF.

Une qualité garantie à chaque étape : l’accréditation d’une analyse porte sur l’ensemble du processus 
prescription des analyses,
réalisation des prélèvements dans le respect des procédures émises par le laboratoire,
préparation et acheminement des tubes vers le laboratoire,
analyse par les technologues selon des méthodes rigoureuses et documentées,
validation des résultats par le médecin biologiste,
remise des résultats au prescripteur.

20171201-lhub-2569386

Le LHUB-ULB site Horta, c’est…

L’un des quatre centres d’activités du LHUB-ULB :

Le LHUB-ULB est le laboratoire de biologie clinique commun à cinq hôpitaux partenaires de la Région bruxelloise: le CHU Brugmann, l’HUDERF, l’Institut Jules Bordet, le CHU Saint-Pierre et l’Hôpital Érasme.

Le LHUB-ULB a pour vocation d’être un acteur de référence au sein du réseau et de proposer un service de pointe dans cinq secteurs-clés (Chimie, Microbiologie, Immunologie, Hématologie et Biologie moléculaire). Il figure à l’heure actuelle parmi les cinq plus grands laboratoires hospitaliers universitaires en Europe.

«Le plateau central du LHUB-ULB, sur lequel seront consolidées à terme une majorité des activités d’analyses, est situé à la Porte de Hal, au centre de Bruxelles», précise Jacques Vanderlinden, Directeur Gestionnaire du LHUB-ULB. «Chaque hôpital partenaire conserve néanmoins un lien privilégié avec des laboratoires « de site », déployés respectivement à Laeken pour le site Horta du CHU Brugmann et de l’HUDERF, et à Schaerbeek pour le site Brien du CHU Brugmann

80 membres du personnel motivés et enthousiastes… et un exemple de collaboration au sein de l’équipe qualité LHUB-ULB

20171201-lhub-3-2718440

«Les membres du personnel se sont tous pleinement impliqués dans la démarche Qualité requise pour l’accréditation. Ils ont consenti à des efforts importants en temps et en investissement personnel», souligne Donatienne Gueur.

«Et en dépit de cette charge de travail conséquente, la solidarité entre les membres du personnel est apparue comme évidente et renforcée», relèvent les Prs Hanane El-Kenz et Anne Demulder.

«Cette démarche a également mobilisé des compétences Qualité au-delà du site Horta: le partage d’expertise et la collaboration inter-sites au sein des équipes Qualité de l’ensemble des centres d’activités ont contribué à la richesse intrinsèque du modèle du LHUB-ULB», s’enthousiasme le Pr Béatrice Gulbis, Directeur médical du LHUB-ULB également responsable de la Qualité.

Un maillon à part entière dans la chaîne de soins

«La démarche d’accréditation a mobilisé les équipes dans et en dehors des murs du laboratoire», observe Donatienne Gueur. «Les équipes des hôpitaux partenaires ont répondu présentes pour collaborer à la mise en place de ce qui était requis par la norme ISO 15189. Le laboratoire est d’ailleurs très reconnaissant envers toutes les équipes

«Si le travail de collaboration a été amplifié lors du processus d’accréditation, il n’en demeure pas moins omniprésent et essentiel au quotidien. Une bonne entente entre le laboratoire, les médecins prescripteurs, les préleveurs et les différents services de support hospitaliers est en effet garante de la qualité des soins au patient

Auteur : Frédéric Raevens
Source : Osiris News (n° 48, décembre 2017-février 2018)