Le nouveau Service des Urgences en images

Le nouveau service des Urgences de l’Hôpital des Enfants a ouvert ses portes fin septembre 2019… Partons à la découverte des nouveaux locaux, au fil du déménagement, des événements inauguraux et des premiers jours d’ouverture.

Crédits : @Olipirard

1800m² dédiés au service des urgences
Passant de 800 m² à près de 1 800 m², l’équipe des urgences a pris possession de ses nouveaux locaux en septembre 2019. Ils ont été aménagés de façon à optimiser le parcours du patient et sa famille lorsqu’ils arrivent aux urgences. Ainsi, lors du triage infirmier, selon la gravité de leurs symptômes et blessures, les patients sont redirigés dans les zones de High, Middle ou Simple Care.

Salle d’attente de l’accueil, où les familles attendent d’être vues par les infirmiers et infirmières pour une première évaluation préalable : le tri – Crédits : @Olipirard

La salle d’attente post-tri du simple care est spacieuse et lumineuse. C’est ici que les pédiatres viennent chercher leurs patients pour les examiner. – Crédits : @Olipirard

Les box d’examen des pédiatres – Crédits : @Olipirard

Crédits : @Olipirard

Zone de High Care pour les patients dont l’état est le plus préoccupant

La zone High Care permet de prendre en charge les patients les plus graves au cœur du plateau technique des urgences.

Les infrastructures sont conçues pour pouvoir monter en puissance.

Ainsi ce sont jusqu’à 4 patients qui peuvent être stabilisés simultanément aux urgences et davantage dans le hall catastrophe si besoin. L’admission en zone High Care – Rea permet d’établir le bilan initial des lésions et de stabiliser le plus rapidement possible le patient avec, si besoin, un transfert rapide au quartier opératoire ou aux soins intensifs. C’est la même équipe médicale urgentiste et intensiviste qui gère cette prise en charge jusqu’au transfert du patient, afin de maintenir une parfaite continuité des soins durant cette phase critique. La salle de réanimation spécialisée permet d’accueillir les nouveaux-nés, les enfants et les adolescents. De plus un « Hall Catastrophe » est aménagé au cœur de cette zone. C’est un espace utilisé spécifiquement lors d’un déclenchement du plan d’urgence hospitalier.

Une salle dédiée aux soins aigus pour les grands-brûlés.

Les patients nécessitant des soins d’urgence suite à une brûlure sont accueillis dans une salle spécifique, comparable à celle au sein du service des soins intensifs, avec une salle de bain et tout l’équipement nécessaire. Pour éviter le déplacement du patient,  les réanimateurs, infirmiers, chirurgiens, aides-soignants interviennent à un seul endroit.

Le hall ‘cata’, au carrefour de l’entrée des urgences, du sas ambulances et du plateau high care – Crédits : @Olipirard

La salle de réanimation dans le high care – Crédits : @Olipirard

Le 112 vient de nous confier un patient -Crédits : @Olipirard

Une salle de soins prête à accueillir un patient – Crédits : @Olipirard

Zone de chirurgie
Le plateau technique des urgences est renforcé par deux salles dédiées à la petite chirurgie traumatologique : pose de plâtre, réduction de fracture, sutures, etc.

Ici lors de l’inauguration, la salle de suture a accueilli des élèves d’écoles et des doudous

Zone d’hospitalisation provisoire
Le service des urgences est doté d’un espace d’hospitalisation provisoire de 6 lits. Il sera utilisé pour les patients nécessitant une observation médicale de courte durée ou en attendant le transfert vers les salles d’hospitalisation.

Une chambre d’hospitalisation provisoire, ici lors des visites guidées de l’inauguration

Protection des patients

Les enfants immunodéprimés (dont le système de défense naturel est moins résistant aux bactéries et virus) bénéficient d’un aménagement spécifique avec un box d’isolement ce qui leur assure une protection plus forte contre les infections. En hospitalisation provisoire, des chambres avec sas permettront d’accueillir les patients infectieux. Pour la prise en charge pédopsychiatrique, des lieux, comme l’Abri, sont adaptés aux rencontres mais aussi lors de décompensations médicales des patients représentant un danger pour eux-mêmes et/ou autrui.

Une chambre avec sas protecteur

Un espace d’accueil pour les parents dont l’enfant nécessite une réanimation ou auxquelles l’équipe doit s’adresser dans le calme est également disponible : l’Oasis. Il s’agit d’un espace aménagé comme à la maison pour s’y sentir plus à l’aise lors de l’épreuve traversée par la famille.

Des urgences complètement informatisées
Depuis mi-2019, l’équipe des urgences a entamé sa transition vers la digitalisation. L’équipe médicale et infirmière visualise en quelques clics toutes les informations concernant un patient : examens, résultats de prélèvements, traitements… Le système permet aussi de générer un rapport qui est envoyé au médecin généraliste de l’enfant, mais qui est aussi consigné dans son dossier à l’hôpital, avec les prescriptions médicales pour le domicile.

Moniteurs pour surveiller les patients dans le bureau central, où les pédiatres consultent et mettent à jour les dossiers des patients – Crédits : @Olipirard

Un aménagement aussi pensé pour les enfants !

Crédits : @Olipirard

Pour ses nouveaux locaux, l’Hôpital des Enfants a mis un point d’attention particulier à ce que ces derniers soient adaptés à ses patients et aux familles. Ainsi, multiples couleurs et dessins de super-héros sont au rendez-vous. Enfin, pour permettre à l’enfant de rester au plus proche de sa famille, chaque zone de prise en charge dispose maintenant de sa propre salle d’attente.

La prise en charge de la douleur fait partie intégrante du soin par des moyens médicamenteux ou par la distraction ; et toujours la présence rassurante du parent qui est guidé pour occuper une place dans la prise en charge. La distraction via des écrans 3D sera proposée parmi d’autres moyens de distraction lors des sutures par exemple.

Des voiturettes électriques ont fait leur entrée aux nouvelles urgences. Les enfants qui ne présentent pas de contre-indication médicale peuvent circuler en voiture électrique téléguidée, une alternative douce, humaine et ludique qui permet aux enfants d’arriver souriants au bloc opératoire, en radiologie ou en salle d’hospitalisation ! Des études montrent que l’utilisation des voitures électriques dans leurs parcours dans l’hôpital réduit l’anxiété des patients. Dans la pratique, les voitures donnent aux enfants une sensation d’indépendance et de contrôle : les rires résonnent dans les couloirs !

Qui travaille aux urgences ?

L’équipe du service des urgences de l’Hôpital des Enfants compte des infirmiers et des médecins spécialisés en pédiatrie, avec une formation d’urgentiste, d’aide médicale urgente ou d’ambulanciers. Cette équipe est complétée d’accueillants, d’assistants logistiques ou d’aide-soignants. Une équipe d’ambulanciers attachés au SAMU secondaire assurent le transfert des patients d’un hôpital à un autre. L’équipe de SAMU est divisée en deux équipes : la nuit, ce sont les infirmiers des urgences qui accompagnent les médecins des soins intensifs. Le jour ce sont des infirmiers des soins intensifs qui partent sur la route.

Crédits : @Olipirard

Crédits : @Olipirard

Crédits : @Olipirard

Crédits : @Olipirard

Crédits : @Olipirard

Crédits : @Olipirard

Une équipe médicale et infirmière formatrice

L’ensemble de l’équipe est certifiée EPALS (European Paediatric Advanced Life Support). Certains membres sont eux-mêmes formateurs EPALS ou  « 15:2 », transmettant leurs savoirs et savoir-faire en matière d’évaluation et la prise en charge urgente des enfants au reste des services de l’hôpital (c’est qu’on appelle la « formation 15:2 » à l’HUDERF, rythme auquel on réanime un enfant).

Ici un atelier réanimation lors de l’inauguration, destiné cette fois-ci aux enfants. Tout le monde peut faire repartir un cœur !


Plus d’informations sur les urgences pédiatriques : www.huderf.be

Localisation

Service des Urgences HUDERF – Bâtiment Professeur Henri Vis

Avenue JJ Crocq 7 – 1020 Bruxelles